Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'wp_common_block_scripts_and_styles' not found or invalid function name in /homepages/46/d517137521/htdocs/clickandbuilds/WordPress/pressepuree/wp-includes/class-wp-hook.php on line 286

Le théâtre du Gaucher présente Les Boulingrin et autres Courteline le 31/12/2018

By  |  0 Comments

Le théâtre du Gaucher présente Les Boulingrin et autres Courteline, joué le 31/12/2018 à 20h30 au Théâtre Saint Louis à Pau.

Renseignements au 05 62 37 74 41 ou 06 81 08 72 62
theatredugaucher@club-internet.fr

Les Boulingrin et autres Courteline…
de Georges Courteline :

Georges Courteline est l’un des plus grands auteurs de Théâtre de divertissement. Mais contrairement à Feydeau ou Labiche, deux autres grands maîtres du vaudeville du début du XXème siècle, il est spécialisé dans les pièces en un acte ou du moins, les pièces courtes.

Se définissant lui-même comme un observateur avisé de la vie quotidienne, il s’inspire de ses expériences de militaire, d’employé au ministère des Cultes, d’habitué des cafés parisiens, ou de promeneur solitaire, s’efforçant de retranscrire les petites comédies humaines qui l’entourent en pièces d’un acte, contes ou romans.

Il met ainsi en scène des personnages comiques par le contraste qui existe entre leur modeste condition et leur ego très développé. Des fonctionnaires grisés par leur statut, des employés revendicatifs, des maris pleutres ou des dandys fêlés se retrouvent pêle-mêle dans une œuvre magistrale.

Tout le génie de Courteline est de faire rire le public tout en attirant la sympathie et l’indulgence pour ces personnages si vrais et si humains. Il touche ainsi aux sources vives de la comédie en suivant sa définition dépeindre les mœurs en riant.

Il est évident, à la lecture de l’œuvre de Courteline, que nombre de ses pièces ont vieilli mais certaines sont toujours très actuelles et ce sont celles-là que nous avons décidé de proposer.

Adaptation et mise en scène

Une des pièces les plus intéressantes de Georges Courteline est sans doute « Les Boulingrin ».

Cette pièce n’a pas pris une ride et traite d’une catégorie d’êtres humains qui n’est pas en voie de disparition ; les profiteurs ! Mais elle ne peut pas se suffire à elle-même, ne durant qu’une trentaine de minutes. Je ne voulais pas d’une suite de pièces sans lien.

Alors, il m’est revenu en mémoire une pièce de Barillet et Grédy : « Quatre pièces sur jardin » où les quatre pièces se jouent dans un même espace, le jardin d’une maison d’habitation.

Les personnages des quatre pièces sont joués par les mêmes comédiens qui sont les habitants successifs de cette maison.

En lisant « Hortense, couche-toi », cela devenait une évidence.

En effet, l’action de cette pièce se déroule pendant un déménagement !

La boucle était bouclée.

Les quatre pièces seront jouées par les mêmes cinq comédiens, un jouant le déménageur et les quatre autres jouant les personnages des quatre pièces mais aussi, en alternance un ou deux déménageurs supplémentaires.

L’action sera située à notre époque en maintenant le rythme endiablé des vaudevilles.

Le décor sera fait d’éléments de mobilier interchangeables qui seront modifiés au fil des déménagements successifs.

La musique sera très présente surtout durant les déménagements.

Metteur en scène : Bernard Monforte

Les pièces jouées seront : Les Boulingrin – La peur des coups – Hortense couche-toi – La paix chez soi

L’équipe artistique / Distribution:

Mise en scène et scénographie : Bernard Monforte – Corinne Marsollier – Dominique Prunier – Yves Huet – Bernard Monforte – Jérémie Bourassé.