Dans les yeux de (Laëtitia)

Dans les yeux de…

Laëtitia, aide-soignante dans un EHPAD

Je suis inquiète face à l’ampleur de la propagation du COVI 19. Je m’inquiète pour mes proches, pour mes collègues et nos résidents. Je suis aussi un peu stressée à l’idée de le contracter à mon tour. Mais plus encore de risquer de le transmettre à mes proches (mes filles, mon compagnon, mes collègues et les résidents).

D’un autre côté et c’est paradoxal puisque c’est là que je prends le plus de risques, c’est le travail qui me rend plus sereine car on nous y apprend les bons gestes, on sait comment s’organiser, on y est encadrées et soutenues.

Beaucoup de collègues sont inquiètes et stressées, certaines « la peur au ventre ». Elles sont inquiètes stressées d’être « la cause » de l’entrée du COVID au sein de notre résidence. Comme moi, elles sont frustrées de laisser enfants, maris ou compagnons, seuls chez eux. Le poids de la responsabilité pèse très fort sur nos épaules.

Pour limiter le risque de propagation du virus, il a été décidé de mettre en place le confinement total des résidents en chambre. C’était la meilleure décision à prendre, pour eux, même si nous avons conscience de ce que cela implique. Mais tout a été minutieusement mis en place. La Direction nous encadre vraiment bien et nous soutient.

Ici les maîtres-mots sont : ENTRAIDE+SOLIDARITE+COHESION+SOUTIEN+BIENVEILLANCE :

Les liens sont renforcé avec les résidents : on continue les dialogues et on échange beaucoup sur leurs ressentis. Ils sont toujours en contact avec leurs familles sans restriction par courriers mails,photos, appels téléphoniques et vidéos SKYPE.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 376494_2938767195194_1341833868_n.jpg.

A l’extérieur et comme tout le monde en ce moment, je fais moins de choses. Les balades avec mon chien sont restreintes, plus de sorties dans les bars, restaurants, pas de shopping et terminés les repas en famille ou entre amis. Mes filles me manquent, mais pour les protéger nous avons décidé de les mettre en sécurité dans ma famille, je ne veux pas prendre le risque de les contaminer.

Mon nouveau compagnon gère les courses en privilégiant le DRIVE pour limiter les contacts, ainsi je ne dois sortir que pour me rendre au travail. Il fait le ménage et cuisine de bons petits plats. Cela me touche qu’il prenne ainsi le relais à la maison pour me « chouchouter » comme il le dit. Sa société est à l’arrêt durant le confinement, du coup il fait tout pour me faciliter la vie et prendre soin de moi.

Ce confinement est nécessaire, c’est une bonne chose, il faut le respecter. C’est cette fameuse « responsabilité citoyenne » que j’évoque souvent.

J’observe encore beaucoup trop d’inconscients, irresponsables et égoïstes qui se réunissent et sont « agglutinés ». C’est de la « bêtise humaine.

A ceux qui se plaignent d’être confinés, je leur réponds : « pensez à tous ces gens qui travaillent encore au service de la nation dans tous les corps de métiers pour prendre soin de Vous et de votre petit confort ! ».

Alors « RESTEZ CHEZ VOUS ! ».

Sur le même sujet