COHABITATION INTERGÉNÉRATIONNELLE

LA COHABITATION INTERGÉNÉRATIONNELLE La cohabitation intergénérationnelle a été mise en place à l’association Presse Purée depuis 2009 pour rompre la solitude, l’isolement des seniors et pour favoriser leur maintien à domicile tout en permettant à des jeunes de poursuivre leurs études ou d’entrer plus sereinement dans la vie active. Principe : un toit contre une présence Cette cohabitation se fait sans échange monétaire (sauf une participation aux charges telles que EDF, Tél…, si cela s’avère nécessaire). En contrepartie, la personne hébergée assure une présence le soir et la nuit, et rend quelques…

En savoir plus...

Covid-19 : Presse Purée reste solidaire

En cette période particulière de confinement, l’équipe du « Logement Intergénérationnel Solidaire » de Presse Purée s’organise pour rester disponible par téléphone au 06 83 51 66 92 ou par mail à pressepuree.logement@gmail.com, et pour prendre régulièrement des nouvelles de ses membres. Avec la fermeture des écoles et des universités, des étudiants hébergés sont rentrés dans leur famille, en gardant malgré tout le lien avec leur hébergeur, mais d’autres ont fait le choix de rester chez leur senior accueillant, pour vivre à deux cette épisode compliquée. Dans tous les cas, hébergé, hébergeur et…

En savoir plus...

Toi Moi Mon Toit

La plateforme de cohabitation pour lutter contre l’isolement social par l’ONG « Le Fond des hirondelles » Des personnes âgées bien logées et seules → Un grand nombre de personnes âgées se retrouvent souvent seules à la suite d’un veuvage ou du départ des enfants du domicile. → Les solutions familiales se font rares et les maisons de retraites ne sont pas toujours adaptées aux seniors. Des personnes mal logées → 4 millions de personnes sont sans abri, mal logées ou sans logement personnel. (Fondation Abbé Pierre – 2017) → Outre ces situations les plus graves,12,1 millions de personnes sont…

En savoir plus...

Logement intergénérationnel solidaire

Le logement solidaire Les personnes âgées expriment souvent le souhait de vivre le plus longtemps possible chez elles pour rester au cœur de leurs souvenirs et de leurs repères. Certaines bénéficient de l’accès aux soins et d’aides à domicile en journée, mais dès la fin de l’après-midi, elles se retrouvent seules chez elles. Ces prestations, si utiles soient-elles, n’apportent pas la présence humaine suffisante pour combler leur solitude. Pour la jeune génération, les loyers sont chers et les conditions d’accès au logement sont complexes. Celle-ci est donc victime d’une précarité…

En savoir plus...